Trouble de stress post-traumatique et trouble de l’usage de substance. État des lieux des connaissances

  • Pauline Bellet
  • Isabelle Varescon
Mots-clés: Trouble de stress post-traumatique (TSPT), Trouble de l’usage de substance (TUS), Comorbidité, Thérapie intégrative

Résumé

Si les données épidémiologiques établissent largement le lien de comorbidité entre le trouble de stress post-traumatique (TSPT) et le trouble de l’usage de substance (TUS), force est de constater qu’il est très insuffisamment pris en compte dans la pratique clinique. Pourtant, la prévalence est importante (26 à 52 %), et les patients présentent des symptômes plus sévères, ainsi qu’un taux de rechute sensiblement plus élevé. Les recherches mettent en évidence, d’une part, le rôle majeur des violences subies dans l’étiologie de ces deux troubles et, d’autre part, une prévalence élevée du TSPT complexe qui résulte de traumatismes sévères et répétés, intervenant à un moment-clé du développement, chez les usagers de substance. Les études publiées soulignent les intrications négatives que ces troubles entretiennent lorsqu’ils apparaissent de manière concomitante. Il semble donc nécessaire de rassembler les données épidémiologiques, étiologiques et thérapeutiques concernant l’association de ces deux troubles afin de sensibiliser les cliniciens à la complexité de la prise en charge et aux nouveaux traitements disponibles. Bien qu’il n’existe pas à l’heure actuelle de consensus sur “un guide de bonnes pratiques” concernant le traitement de cette comorbidité, la littérature préconise son évaluation systématique et l’utilisation d’une approche thérapeutique intégrative associant les thérapies de référence du TSPT et du TUS.

Publiée
2019-03-22
Comment citer
Bellet, P., & Varescon, I. (2019). Trouble de stress post-traumatique et trouble de l’usage de substance. État des lieux des connaissances. Alcoologie Et Addictologie, 41(1), 22-32. Consulté à l’adresse https://alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/791
Rubrique
Mise au point