Réponses thérapeutiques à la "toxicomanie" en Grèce (1920-1940).

  • Gkotsinas K.
Mots-clés: Dépendance, Traitement, Histoire, Grèce

Résumé

Depuis le dernier quart du XIXe siècle et l'élaboration du concept de la "morphinomanie", le corps médical est en quête d'une réponse thérapeutique appropriée à la dépendance. Cette contribution présente et évalue les tâtonnements des médecins et psychiatres grecs dans cette direction durant la période entre les deux Guerres mondiales, quand la consommation de substances illicites s'est érigée en problème social. Après un bref aperçu du dispositif thérapeutique auquel pouvaient avoir accès les personnes dépendantes (hôpitaux et cliniques psychiatriques), nous passons en revue les principales méthodes de sevrage qui ont influencé la pratique médicale en Grèce, élaborées principalement en Allemagne et en France : sevrage abrupt, rapide et lent. Par la suite, nous examinons les méthodes adoptées et adaptées par le monde médical grec, notamment dans les deux grands hôpitaux psychiatriques de la capitale. Enfin, nous tentons un bilan de l'approche thérapeutique, dont les échecs, couplés de l'impécuniosité chronique de l'Etat grec, rendent compte du fait que l'option répressive a largement prévalu comme réponse à la dépendance pendant la période en question.
Publiée
2016-03-15
Comment citer
Gkotsinas K.,. (2016). Réponses thérapeutiques à la "toxicomanie" en Grèce (1920-1940). Alcoologie Et Addictologie, 38(1), 21-26. Consulté à l’adresse https://alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/626
Rubrique
Articles