Vivons-nous dans une société addictogène ?

  • Nicolas Simon
  • Bernard Basset
Mots-clés: Société addictogène, Organisation mondiale de la santé, Rapidité, Hyperchoix.

Résumé

La notion de société addictogène a été proposée par certains addictologues pour décrire voire expliquer la modification des conduites addictives dans notre société contemporaine, faite de rapidité et d’une offre de consommation qui est en perpétuel mouvement. Cependant, quel que soit l’intérêt en termes de communication de cette hypothèse, les preuves pour la soutenir manquent cruellement. Il est en particulier difficile d’affirmer que le niveau global d’addiction aujourd’hui est supérieur à celui des sociétés du passé marquées par une très forte consommation de produits addictifs “classiques” (tabac, alcool), ou que le pouvoir addictogène des produits actuels est globalement supérieur à ceux d’autrefois, et de s’inscrire dans les cadres de référence internationaux (Organisation mondiale de la santé, sociétés savantes). Les données de surveillance et d’analyse ne manquent pourtant pas, à l’étranger comme en France, qui pourraient venir à l’appui de cette thèse de la société addictogène, mais elles ne sont pas convoquées par ses promoteurs pour la soutenir. C’est pourquoi, faute de faits établis scientifiquement, la société addictogène apparaît pour l’instant comme une nébuleuse dont la validité reste à démontrer.

Publiée
2018-12-18
Comment citer
Simon, N., & Basset, B. (2018). Vivons-nous dans une société addictogène ?. Alcoologie Et Addictologie, 40(4), 353-358. Consulté à l’adresse http://alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/777
Rubrique
Regard critique