Comment permettre aux usagers et à leurs associations de jouer un rôle moteur dans la définition et l’application des stratégies de RdRD ? L’expérience du baclofène

  • Samuel Blaise

Résumé

L’arrivée d’une innovation de rupture s’accompagne toujours de modifications importantes : arrivée de nouveaux acteurs, de nouveaux modèles et reconversion ou disparition des anciens qui n’ont pas su ou pas voulu évoluer. À travers la découverte de l’efficacité du baclofène dans le traitement de plusieurs addictions et de son développement par contamination virale, cet article propose certaines pistes de réflexion permettant aux usagers du système de soins et à leurs associations de jouer un rôle moteur dans la définition et l’application des stratégies de réduction des risques et des dommages, mais aussi, plus généralement, dans les stratégies de santé publique. Ces propositions supposent des préalables liés à l’acceptation et la mise en pratique de plusieurs nouveaux paradigmes. Il est rappelé l’importance dans l’alliance thérapeutique des valeurs de fraternité, d’altruisme et d’égalité. Aussi, une considération bienveillante de cette découverte médicale libérera-t-elle ses potentiels de profits, de progrès et de bénéfices sociétaux. Mais ces avancées ne seront possibles qu’en reconfigurant les habitudes et centres décisionnels vers de nouvelles formes de transparence, de démocratie et de contrôle. Alors, s’engageront naturellement les évolutions sociétales et culturelles induites.

Date de parution
Mar 22, 2018
Comment le citer
BLAISE, Samuel. Comment permettre aux usagers et à leurs associations de jouer un rôle moteur dans la définition et l’application des stratégies de RdRD ? L’expérience du baclofène. Alcoologie et Addictologie, [S.l.], v. 40, n. 1, p. 50-60, mar. 2018. ISSN 2554-4853. Disponible à l'adresse : >http://alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/720>. Date de consultation : 23 apr. 2018
Rubrique
Audition publique - RdRD liés aux conduites addictives