Évaluation des séroconversions Hépatite C chez des patients traités par des médicaments de substitution aux opiacés suivis en ville par leur médecin généraliste

  • Xavier Aknine
  • Damien Carmona
  • Frédéric Carrois
Mots-clés: Méthadone, Buprénorphine, Usager de drogue, Hépatite C, Médecin généraliste, Substitution, Séroconversion

Résumé

Contexte : l’intérêt des médicaments de substitution aux opiacés (MSO) a été évalué pour diminuer les contaminations au virus de l’hépatite C (VHC). Méthodes : cette étude non interventionnelle, multicentrique a été réalisée en France entre octobre 2011 et juin 2015. Des usagers de drogues traités par des MSO ont été inclus en ville par des médecins généralistes. À l’inclusion, un test salivaire de dépistage du VHC (OraQuick®) devait être négatif. Après l’inclusion (M0), six visites (M6, M12, M18, M24, M30 et M36) ont été réalisées avec un test OraQuick® pour rechercher une séroconversion. Résultats : 732 patients ont été analysés, dont 357 dans le groupe méthadone ; 521 (71,2 %) ont eu un suivi complet avec six visites et 211 (28,8 %) sont sortis de l’étude. La moyenne de la durée de suivi était de 31,4 ± 9,2 mois. L’âge moyen des patients était de 36,1 ± 7,5 ans. Il y avait 556 hommes (76 %). Cinq patients ont eu une séroconversion pendant l’étude (test OraQuick® positifs). La différence entre les groupes n’était pas statistiquement significative (p > 0,05). Discussion : la séroconversion au VHC est très faible chez les patients traités par des MSO et suivis en ville par leur médecin généraliste.

Publiée
2018-03-22
Comment citer
Aknine, X., Carmona, D., & Carrois, F. (2018). Évaluation des séroconversions Hépatite C chez des patients traités par des médicaments de substitution aux opiacés suivis en ville par leur médecin généraliste. Alcoologie Et Addictologie, 40(1), 16-22. Consulté à l’adresse http://alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/716
Rubrique
Recherche