Évaluation des séroconversions Hépatite C chez des patients traités par des médicaments de substitution aux opiacés suivis en ville par leur médecin généraliste

  • Xavier Aknine
  • Damien Carmona
  • Frédéric Carrois

Résumé

Contexte : l’intérêt des médicaments de substitution aux opiacés (MSO) a été évalué pour diminuer les contaminations au virus de l’hépatite C (VHC). Méthodes : cette étude non interventionnelle, multicentrique a été réalisée en France entre octobre 2011 et juin 2015. Des usagers de drogues traités par des MSO ont été inclus en ville par des médecins généralistes. À l’inclusion, un test salivaire de dépistage du VHC (OraQuick®) devait être négatif. Après l’inclusion (M0), six visites (M6, M12, M18, M24, M30 et M36) ont été réalisées avec un test OraQuick® pour rechercher une séroconversion. Résultats : 732 patients ont été analysés, dont 357 dans le groupe méthadone ; 521 (71,2 %) ont eu un suivi complet avec six visites et 211 (28,8 %) sont sortis de l’étude. La moyenne de la durée de suivi était de 31,4 ± 9,2 mois. L’âge moyen des patients était de 36,1 ± 7,5 ans. Il y avait 556 hommes (76 %). Cinq patients ont eu une séroconversion pendant l’étude (test OraQuick® positifs). La différence entre les groupes n’était pas statistiquement significative (p > 0,05). Discussion : la séroconversion au VHC est très faible chez les patients traités par des MSO et suivis en ville par leur médecin généraliste.

Date de parution
Mar 22, 2018
Comment le citer
AKNINE, Xavier; CARMONA, Damien; CARROIS, Frédéric. Évaluation des séroconversions Hépatite C chez des patients traités par des médicaments de substitution aux opiacés suivis en ville par leur médecin généraliste. Alcoologie et Addictologie, [S.l.], v. 40, n. 1, p. 16-22, mar. 2018. ISSN 2554-4853. Disponible à l'adresse : >http://alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/716>. Date de consultation : 23 apr. 2018
Rubrique
Recherche