Comment intégrer, dans les pratiques, l’accompagnement et les outils de la consommation à moindre risque ? Risques alcool : changer de paradigme pour accompagner les personnes dans leurs usages

  • Matthieu Fieulaine
Mots-clés: Alcool, Réduction des risques, Évaluation, Sécurisation, Accompagnement

Résumé

Les offres en matière d’aide et de soins aux personnes usagères d’alcool en difficulté se cantonnent au projet “arrêt” et ne proposent de manière formelle et protocolisée qu’un projet “changement” limité à la réduction des consommations. Ces réponses, si elles s’avèrent efficientes pour certains, mettaient également en échec beaucoup d’autres. Nous présentons ici quelques-uns des principes, méthodes et outils d’accompagnement à la réduction des risques chez les personnes usagères d’alcool, telle que nous la pratiquons. C’est l’usager lui-même, avec notre aide si possible, qui mieux que personne pourra définir ce moindre risque, par lui acceptable et applicable dans son cadre d’existence. Une politique de santé publique autour de la problématique des usages d’alcool devrait décliner ses objectifs d’intervention selon trois axes : accompagnement à l’arrêt au moyen du sevrage ; accompagnement au réaménagement des consommations en vue d’en réduire les dommages (il peut s’agir d’une modification quantitative médicalisée ou non, d’une modification qualitative) ; accompagnement des consommations telles qu’elles existent, sans perspective immédiate d’un changement des pratiques avec pour priorité la sécurisation des personnes et de leurs usages.

Publiée
2017-12-18
Comment citer
Fieulaine, M. (2017). Comment intégrer, dans les pratiques, l’accompagnement et les outils de la consommation à moindre risque ? Risques alcool : changer de paradigme pour accompagner les personnes dans leurs usages. Alcoologie Et Addictologie, 39(4), 364-372. Consulté à l’adresse http://alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/701
Rubrique
Audition publique - RdRD liés aux conduites addictives