L'alcoologie de liaison. Proposition de repères cliniques

  • Pascal Menecier
  • Loetitia Rotheval
  • Delphine Lefranc
Mots-clés: Alcoologie de liaison, Addictologie de liaison, Hôpital, Soin

Résumé

Le développement des soins aux sujets relevant de troubles de l’usage de substance a, en France, un versant hospitalier, dont l’activité de liaison est un pilier. Développée sur le modèle de la psychiatrie de liaison, l’alcoologie de liaison est l’une des premières modalités du développement de l’addictologie à l’hôpital. Si les références organisationnelles sont nombreuses pour développer une Équipe de liaison et de soins en addictologie (ELSA), les repères cliniques sont rares pour aider les agents dans une relation de soin atypique, par les conditions de brièveté et d’unicité de la rencontre et la nécessité d’établir un lien pour rapidement le défaire en relayant vers d’autres professionnels. Nous proposons d’aborder en dix points l’essentiel des éléments structurant l’activité clinique en alcoologie de liaison, considérant tour à tour les conditions pour pouvoir : parler d’alcool à quelqu’un qui ne demande rien, oser parler d’alcool et d’autres substances, travailler avec l’urgence, composer avec les pressions ou les contraintes aux soins, travailler avec la répétition et l’échec, repérer puis prendre en compte les conduites addictives, éviter le piège de la causalité, intervenir dans un temps limité, renoncer à mesurer les effets de ses interventions, et enfin travailler avec tous les soignants.

Publiée
2017-09-18
Comment citer
Menecier, P., Rotheval, L., & Lefranc, D. (2017). L’alcoologie de liaison. Proposition de repères cliniques. Alcoologie Et Addictologie, 39(3), 230-238. Consulté à l’adresse http://alcoologie-et-addictologie.fr/index.php/aa/article/view/684
Rubrique
Pratique clinique